Corinne Rolland photos nature

2 ) 2010 " gribouille " le phoque à t'il disparu ?

2010, le phare était toujours là, mais Gribouille lui semblait avoir changer de brasserie … Cela faisait plusieurs jours que j'étais sur le site et il n'avait toujours pas montré ses magnifiques moustaches. Ses compagnons de fortune pointaient eux aussi aux abonnés absent … Le phare s'était changer en sentinelle d'une morne mer. Avec les jours, grandissait l'inquiétude, et cette question taraudait ce qui restait de ma raison « ... et si les pécheurs avaient fini par régler son compte à ce phoque qu'ils considéraient comme de la concurrence déloyale » «  et si gribouille avait eu un accident » «  pourquoi les phoques semblaient ils avoir déserté le site? » même, les dauphins, si présents l'année précédente, ne venaient plus batifoler sur leur site de nourrissage. La crise du poisson était elle si grave, que maintenant, elle touchait aussi les mammifères du monde de Neptune ? De vrai questions restées longtemps sans réponses …

 

Jusqu'au jour, où, des membres de la famille de nos « bonbonnes à moustaches » sont revenus faire des incursions gastronomiques avec succès!!! « Croc », « Argos », « noisette rip curl », étaient les témoins vivant qu'il restait encore des poissons dans la mer... ( dans leurs ventres après leurs passages ...). Et Gribouille, lui, ne donnait toujours pas de nouvelles ( c'est fou comme le phoque est médiocre en communication... )... Ingrat ... ungrateful halichoerus grypus ...Alors, les mauvaises pensées restaient bien accrochées à ce qui me restait de neurones. La quête de Gribouille ne nous quittait pas, jusqu'à nous turlupiner pendant nos sorties en mer, même si nous n'avions jamais eu le loisir de l'observer, gracieusement, vautré sur un reposoir ( c'est comme cela que l'on nomme les rochers qui servent, à marée basse, de repos aux phoques ). Et, c'est au détour d'un de ces rochers, après avoir tiré le portrait du maître des lieux, qu'en voulant faire une vérification de netteté que j'ai eu l'immense bonheur de voir que le phoque immortalisé n'était autre que notre célèbre gribouille... Bien gros et gras comme on les aime... Bien loin de manquer de garniture alimentaire … Le bougre se prélassait, insouciant de l'inquiétude qu'il avait fait naître chez nous … Gribouille pouvait être un phoque comme les autres, vivre auprès de ses congénères, loin de ses admirateurs humain !!!

 

La seconde fois où nous l'avons vue et « portraitisé », notre bon, gros, phoque comptait fleurette à une demoiselle … Gribouille avait l'âme amoureuse et l'envie de fonder une grande et belle famille …...... Aller, arrêtons les illusions.... belle, je ne sais pas, mais grande, surement, le phoque n'est pas du genre monogame et n'as pas voté les droits des femelles ... Alors, que la demoiselle en question ne se fasse pas trop d'illusion, il va bientôt y avoir de la concurrence sur le podium !!! Et si, 2011, était l'année des petits de gribouille et ses « gribouillettes »...



08/03/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres